2010

 Ponceuse O.

La mer aboie.

j'entends le sable,

crier,

feu ardent sous mes pieds.

Le printemps à toi,

l' été à moi,

qui attend l' étreinte passionnée ! ?

La mer respire,

le vent du nord,

la voix -

le voilà.


Filip Van Zandycke, maart 2010
FranÁais English Nederlands
HoedGekruid
< Naar Boven >